Sekai : Chapitre 21 - Jumeaux

Publié le par Jyôka Ryu

Un solide escadron de la Garde royale se tenait derrière les murs et le fleuve qui marquaient la frontière entre le quartier populaire et le quartier noble de la capitale. La première partie de la ville était définitivement perdue par l’armée de Kuni. Leur dernier espoir résidait dans leur capacité à tenir ce dernier quartier. Qui prenait le Palais Royal, prenait le pouvoir dans le pays.

 

Fort heureusement, la muraille intérieure ne comportait que quelques portes permettant de passer d’un quartier à l’autre. Les ponts qui menaient au quartier noble étaient également relativement étroits. Dans les us de la ville de Kyôu, il n’était pas courant de voir les habitants se mélanger. La distinction était relativement nette, de sorte qu’un simple visiteur pouvait souvent penser, lors de sa première visite, qu’il s’agissait de deux villes différentes, imbriquées l’une dans l’autre. Derrière les quelques portes se trouvait ce qu’il restait de l’armée. Gumi et Yuma avaient pris le commandement d’une des unités, alors que Miku avait rejoint Len à l’autre extrémité pour lui prêter main forte. En outre, elle désirait également laver son échec. L’armée de Fukase ne s’était positionnée que d’un seul côté de la muraille, les autres portes -  moins dangereuses - étaient dès lors gardées par de simples soldats.

 

Bizarrement, un grand silence se fit. Le calme avant la tempête. Tout s’embrasa lorsque le chef au costume blanc leva la main et lança l’assaut. Ses soldats se dirigèrent vers les portes en métal protectrices et tentèrent de les faire tomber. Celles-ci ne devaient pas faire plus de deux mètres de large. Difficile pour une armée entière de passer. Quelques minutes plus tard, elles tombèrent, et les militaires aux armes à feu commencèrent à pénétrer au compte-gouttes dans le quartier noble.

 

Les grands généraux de Fukase, Kyo, Yuu et Wil s’étaient regroupés à une seule porte. Une fois celle-ci détruite, ils se retrouvèrent face à face avec deux lieutenants de la Garde royale. L’une des deux portait un uniforme orange et de courts cheveux verts, et arborait un visage de colère, tandis que l’autre était complètement habillé de noir, et gardait son regard inexpressif. Devant Gumi et Yuma, les trois généraux se mirent à rire de façon prétentieuse :

 

À trois contre deux, vous n’avez aucune chance ! déclara Kyo. « Rendez-vous ! Cela vaut mieux… Qui sait, nous pourrions faire preuve de magnanimité ».

 

Alors que les autres soldats envahirent le quartier progressivement et se dirigeaient vers les deux lieutenants, Yuu et Wil leur firent un signe. Ces deux-là leur étaient réservés. Eux devaient s’atteler à prendre le reste de la ville et attaquer les autres soldats.

 

Les trois généraux continuaient de fanfaronner. Gumi et Yuma restèrent impassibles, quoiqu’outrés par autant d’autosuffisance.

 

- Vous croyez nous battre facilement ?! Comme c’est mignon…

 

Les deux amants se tinrent la main quelques instants, et s’échangèrent un regard.

 

- Tu es prêt Yuma ?

- Plus que jamais !

 

Soudain, les épéistes se lancèrent vers leurs ennemis. Kyo se mit à tirer dans tous les sens, sans la moindre logique. En quelques secondes, les plus grands combattants de la Garde royale avaient réussi à les déstabiliser. Afin d’éviter les balles ennemies, Gumi et Yuma demeuraient sans cesse en mouvement. Forts de leur rapidité, il était quasiment impossible pour leurs adversaires de prendre le temps de les viser. Wil tenta de décocher plusieurs balles de son pistolet, tandis que Yuu restait immobile, son sniper s’avérant bien inutile dans ce type de situations.

 

Les deux sabreurs s’approchèrent rapidement des ennemis. Leurs katanas étaient déjà dégainés. Ils lancèrent directement l’estocade et les trois généraux tombèrent rapidement sur le sol argileux.

 

Gumi et Yuma ne prirent pas le temps de savourer leur facile victoire. Ils se rapprochèrent de la porte d’entrée et essayèrent de juguler l’arrivée massive des autres soldats de Fukase. Cette mission était bien plus difficile. Le flux de combattants était ininterrompu, et ce malgré l’espace exigu. Si les subalternes de la commandante Miku parvenaient à en blesser mortellement un certain nombre, plus nombreux furent ceux qui passèrent tout simplement devant eux pour attaquer les places fortes du quartier noble et se diriger vers le Palais Royal. Autour d’eux, on pouvait donc observer de nombreux combats incessants, entre l’armée du pays de Kuni et cette guérilla. Si Gumi et Yuma parvenaient à s’en sortir, les autres soldats de la Garde ne possédaient pas un tel niveau. De plus, les deux lieutenants ne pouvaient pas à eux seuls contenir tout cette armée.

 

Qu’est-ce qu’on fait Yuma, hurla Gumi, alors engluée dans un combat.

- On ne peut plus rien faire de valable ici… Replions-nous au Palais ! Il faut à tout prix les empêcher de s’en emparer !

 

D’un large geste, Yuma ordonna à toute l’unité de battre en retraite. Pour l’instant, il fallait éviter les pertes inutiles.

 

***

 

Quelques encablures plus loin, Len était placé à son poste de garde. La commandante avait rallié cet endroit après sa lourde désillusion au quartier populaire, et observa le jeune garçon qui, visiblement, restait paralysé par la pression. Pour lui, il s’agissait du premier grand conflit. Miku ne voulut pas lui avouer que, elle aussi, vivait une guerre d’une telle intensité pour la première fois. Cependant, la patronne s’aperçut que le blondinet avait besoin de quelques mots:

 

- Ça va, Len ? Cette réplique semblait inutile, mais c’était la seule chose qui lui était venue à l’esprit.

- Oui, oui… se contenta de répondre Len.

 

Miku laissa un moment de silence perdurer, puis poursuivit:

 

- Écoute, ne prends pas de risques inutiles. Tu n’es pas un soldat d’expérience. N’attaque que les plus faibles et contente-toi de parer les coups. Je te couvrirai.

 

Le jeune garçon considéra la guerrière aux cheveux turquoise d’un air rassuré.

 

Les soldats de Fukase commençaient également à attaquer les portes de la cité de ce côté. Il ne leur fallut que quelques minutes pour défaire les défenses de cette partie de la muraille, et entrer dans cette partie du quartier.

 

Directement, Miku lança ses nombreuses attaques. Comme prévu, les guerriers ennemis arrivaient relativement lentement, dérangés par l’étroitesse du passage. Elle put donc en éliminer quelques-uns. Toutefois, le flux de soldats demeurait sans fin, de telle sorte qu’une grande partie continuait son chemin vers le château de la Reine, sans se soucier de Miku. Les autres guerriers de la Garde royale, situés un peu plus loin, tentèrent également de lutter contre une telle puissance, mais de loin, on pouvait observer les troupes de Fukase avancer à vue d’œil vers le centre de la ville.

 

Alors que Miku continuait d’agiter son katana dans tous les sens, avec une certaine majesté, Len éprouvait bien davantage de difficultés pour garder le dessus. Plusieurs fois, la commandante vint le sortir de situations désespérées. Les ennemis étaient trop nombreux pour lui.

 

Quelques minutes plus tard, l’adolescent aperçut deux visages familiers juste derrière les remparts intérieurs. Il reconnut immédiatement cette chevelure verte caractéristique. Soudainement, l’esprit de Len ne fut plus préoccupé par les combats en cours et il se dirigea directement vers les frères Genshine. Enfin, il pouvait prendre sa revanche contre l’homme qui avait osé blesser sa sœur. Il quitta donc les combats et lança subrepticement une première attaque vers Roku. Ce premier assaut fut immédiatement contré par la lame d’un sabre. C’était celui de l’aîné, Kyuu.

 

- Comme on se retrouve ! lança-t-il.

- Depuis le temps que j’attends ça, rétorqua Len. « Je vais vous faire payer ce que vous avez fait à ma sœur ! »

- Ha, j’espère que tu t’es entraîné depuis la dernière fois !

 

Len répondit par une deuxième attaque, dirigée vers Kyuu cette fois. Le combat se poursuivit entre les deux jeunes hommes. Le niveau du frère Kagamine avait sensiblement augmenté, la lutte était davantage serrée que lors de leur première rencontre. Kyuu l’avait remarqué et s’était même permis de flatter son ennemi.

 

- Je préfère ça ! Au moins un peu de résistance !

- Tais-toi et bats-toi !

 

Les bruits de sabre résonnaient sans cesse. Plus loin, Miku tentait de faire revenir Len à son poste. Il n’avait aucun intérêt à s’embourber sans un tel combat. Seul comptait la défense de la ville. Mais, le jeune soldat faisait fi de toutes les remarques.

 

Pendant ce temps, Roku demeurait inerte. Il ne désirait plus se battre. « A quoi tout cela rime-t-il ? » pensait-t-il. De même, les attaques de Kyuu n’étaient pas destinées à blesser son ennemi volontairement, mais plutôt à assurer sa protection, sans plus. Durant un instant, Len observa une faille dans la garde de Kyuu, passa outre son adversaire et en profita pour balancer son sabre vers les jambes du cadet. Il réussit à lui toucher la cuisse gauche. Roku s’écroula sur le sol, et se tint rapidement la jambe meurtrie.

 

- Ça, c’est pour ce que tu as fait à Rin… vociféra Len.

 

Roku restait à terre. Il ne sut pas quoi rétorquer à cette interjection. D’un côté, il comprenait la volonté de son ennemi, celle de venger et de protéger sa seule famille. Finalement, les deux fratries n’étaient peut-être pas si différentes, pensait le jeune Genshine.

 

Kyuu entra soudainement dans une colère noire. Comme d’habitude, une fois que quelqu’un avait osé toucher à son frère adoré, il ne pouvait plus se contrôler. Si, auparavant, l’aîné se concentrait simplement à esquiver les assauts de son adversaire, désormais, il voulait lui faire payer. Complètement incontrôlable, il se mit à hurler et s’avança vers Len, qui para difficilement son assaut.

 

- Fini de jouer maintenant ! On ne touche pas à Roku, c’est bien compris ?!

 

La lutte qui s’ensuivit fut des plus épiques. Len n’avait jamais éprouvé autant de difficultés à résister à des assauts ennemis. Kyuu s’élevait au même niveau que Gumi. L’aîné des Genshine commençait peu à peu à prendre le dessus. Le frère Kagamine, malgré son entraînement intensif, ne pouvait que se défendre, au mieux. Son adversaire faisait preuve d’une rapidité et d’une force extraordinaire, comme s’il était contrôlé par une force supérieure. Finalement, quelques secondes plus tard, Kyuu parvint à effectuer un croche-pied à Len, qui s’effondra violemment sur le sol sablonneux. Il suffoquait et transpirait abondamment. Puis, son ennemi s’approcha lentement de lui. La terreur pouvait se lire dans le regard du jeune homme blond. Alors que Kyuu tentait une dernière attaque fatale, son sabre fut bloqué par une autre lame. Surpris, il leva la tête et aperçut Rin, qui avait contredit les ordres de Miku et avait rejoint son frère, fort heureusement.

 

- On ne touche pas à mon frère ! commenta-t-elle.

 

Kyuu effectua quelques pas vers l’arrière, et rejoignit Roku, qui se tenait toujours la tête entre les mains.

 

- Rin, et ta jambe ? demanda Len.

- Ça fait un peu mal, mais je ne pouvais pas te laisser seul… Et je vois que j’ai bien fait de venir…

 

Leurs adversaires ne bougeaient plus, encore sous le choc de leur récent combat. Des souvenirs pas si lointains se mettaient désormais à revenir dans l’esprit de Kyuu. La parade de Rin pour sauver son frère était très semblable à celle qu’il avait effectuée pour sauver Roku lors de l’attaque du Palais Royal avec Leora. Depuis quelques temps, les Genshine avaient émis l’hypothèse d’appartenir au mauvais camp, et que les Kagamine n’étaient peut-être pas si différents d’eux. Rin se tenait devant Len, toujours couché sur le sol et qui peinait à se relever. Intrinsèquement, elle espérait que les Genshine ne désirent pas s’engager dans un combat plus long. Elle était en effet parvenue à faire illusion pendant un instant, mais sa condition physique n’était pas encore suffisamment optimale pour un combat à grande échelle.

 

Heureusement, quelques instants plus tard, Kyuu passa son bras par-dessus l’épaule de son frère, et les deux jumeaux se retournèrent.

 

- Viens, Roku… J’en ai vraiment assez… On s’en va…

- D’accord, rétorqua-t-il simplement.

 

Les Genshine reprirent alors le chemin vers la sortie de la ville, au milieu des combats incessants. Désormais, ils ne se préoccupaient plus du tout de cette guerre. Pour la première fois depuis des années, ils se retrouvaient complètement seuls, et ne possédaient plus d’objectif. Mais d’ailleurs, en avaient-ils toujours possédé ? Le seul but de leur vie jusqu’à présent était d’assouvir les desseins de Fukase. Pour le résultat actuel, dans lequel ils ne se reconnaissaient pas. Ils quittèrent donc le champ de bataille, impuissants et perdus, mais dorénavant complètement libres.

 

***
 

Pendant ce temps, Fukase ne s’occupait aucunement des soucis moraux et intérieurs des jumeaux aux cheveux verts. Alors que le combat entre les Genshine et les Kagamine faisait rage, la conquête de la ville continuait à un rythme incommensurable. Les troupes continuaient d’avancer, annihilant çà et là les quelques faibles résistances qui la Garde royale pouvait bien leur proposer. Toutefois, l’écart de force et le fossé qui existait entre l’arsenal utilisé était bien trop fort. Gumi et Yuma avaient déjà ordonné la retraite à leur commando posté à l’entrée du quartier noble. Miku en avait fait de même, son unité s’était déjà réfugiée vers le Palais Royal.

 

L’armée de Fukase prit donc une bonne partie du quartier assez rapidement. Après quelques dizaines de minutes, plusieurs douzaines de ses hommes se retrouvèrent sur le forum principal du quartier noble. D’habitude, cette place représentait à elle seule toute la richesse et la culture de la ville de Kyôu, et symbolisait sa puissance. En temps normal, cet endroit grouillait de personnes, les marchands ambulants faisaient leur beurre grâce aux touristes nombreux qui appréciait la majesté des différents édifices alentours. De cet endroit, on pouvait observer l’immense bibliothèque de Kyôu dans le coin droit. Un autre bâtiment, l’hôtel de ville, était situé plus au centre de la place. Il était paré de quelques dorures et construit en pierre jaune, qui se reflétait au soleil. Au contraire des autres routes de la ville, qui étaient pour la plupart parsemées de sable, le sol de cette place était recouvert de pierre bleue. Néanmoins, alors que ce lieu était réputé pour son animation, à ce moment-là, on ne pouvait observer pas une âme qui vive dans les environs. Les soldats ennemis étaient tous regroupés en plein centre de la place, et inspectaient les rues adjacentes avec la plus grande inquiétude. En effet, leur méconnaissance du terrain pourrait causer leur perte. Toutes les rues du quartier noble menaient vers ce forum. Les guerriers de la Garde pouvaient dès lors surgir de partout. Si ce n’est que le faible bruit du vent qui soufflait, on ne pouvait entendre le moindre bruit. Passée l'excitation des combats et leur apparente supériorité, une légère crainte était de mise.

 

Soudain, plusieurs ombres se mirent à se mouvoir dans le haut des bâtiments. Les soldats de Fukase furent attaqués de toutes parts. La Garde royale avait lancé cette opération dans un dernier élan d’espoir, pour protéger leur pays. Plusieurs dizaines d’hommes avaient dégainé leur sabre, et frappaient à tout va. Fukase observait la scène légèrement reculé. Il aperçut alors les deux commandants de ces unités kamikazes.  Tous deux furent situés de part et d’autres du forum. L’une était reconnaissable par son sceptre caractéristique et ses longs cheveux blonds. C’était Lily, la cheffe de village d’Enkan. Elle hurlait à tout va ses instructions. De l’autre côté, plus calme, se tenait Takahashi. De temps à autre, les deux membres du Conseil des Sages se lancèrent de brefs sourires. Leur opération avait permis de mettre la pagaille dans les rangs ennemis. Ils savaient pertinemment que cet avantage ne serait que de courte durée. Il fallait donc être le plus efficace possible.

 

Dans son coin, Fukase grommelait. Ses trois commandants, Yuu, Kyo et Wil avaient été mis hors d’état de nuire, et les jumeaux Genshine avaient disparu. Seule lui restait Leora, mais celle-ci était partie dans son coin, et n’avait laissé aucune trace.

 

En observant les deux chefs de village, il sortit son splendide sabre de son fourreau, et descendit rapidement de son cheval.

 

- Il faut tout faire soi-même ici, décidément !

 

Lily avait remarqué le trentenaire qui s’apprêtait à lancer les hostilités. Elle lança un signe discret à Takahashi, qui acquiesça. Les deux jeunes Sages convergèrent donc vers la position de Fukase.

 

- Halte ! Vous êtes fait ! Takahashi avait retrouvé sa vigueur.

 

Le jeune garçon brandissait son sabre de très bonne facture, alors que Lily tenait son sceptre de façon menaçante.

 

- Écartez-vous, fit Fukase. « Je n’ai pas de temps à perdre avec des sous-fifres comme vous ! »

 

Lily gardait son calme.

 

- Au nom du pays de Kuni, vous êtes en état d’arrestation. C’est terminé !

 

L’homme au costume immaculé prit une pause, puis éclata soudainement de rire.

 

- Parce que vous croyez faire le poids ! Vous vous battez au nom d’une justice inexistante, vous savez ! Vous donnerez votre vie pour votre Reine, c’est ça ?

- C’est là le destin de tous les Sages, confirma Lily.

- Vous me faites rire, vous n’avez aucune idée de qui elle est réellement ! Vous lui obéissez juste, comme de charmants toutous… La vérité éclatera bientôt, grâce à moi !

- Il faudrait d’abord que vous passiez ! s’écria Takahashi.

- Pff… Aucun problème ! Je ne devrai même pas utiliser tous mes pouvoirs pour cela !

 

Pour la première fois, Fukase s’engageait dans un combat au katana. Il ressentait une vive excitation. De l’autre côté, Lily et Takahashi se mirent en garde, légèrement méfiants. Leur adversaire avait décidé de les attaquer à l’arme blanche, malgré sa technologie évoluée. Il semblait vouloir s’amuser, mais il fallait rester méfiant. Peut-être pouvait-il sortir un dernier atout dangereux de sa manche ?

 

Le combat s’engagea. Takahashi bénéficiait d’une expérience limitée dans ce domaine, en raison de sa récente nomination au poste de chef de village. De ce fait, ses mouvements s’avéraient relativement simples. Il se contentait de défendre sa collègue et lui-même contre les assauts répétés de Fukase. Lily bénéficiait, elle, d’une meilleure allonge grâce à son long sceptre. Elle tenta par plusieurs fois d’atteindre la partie inférieure du corps de l’ennemi afin de lui faire perdre l’équilibre. Sans succès. L’homme aux cheveux rouges se révélait d’un nouveau bien supérieur à eux. Chacun de ses mouvements était calculé au millimètre. Il donnait même l’impression de juste s’échauffer, alors que les deux membres du Conseil des Sages avaient déjà mis toutes leurs forces dans la bataille. De temps en temps, Fukase émettait de petits rires sadiques. Ce qui provoquait une certaine ire chez Takahashi, qui maudissait alors son piètre niveau, et repartait de plus belle. Malheureusement, c’est justement ce que l’ennemi cherchait. Le chef était parvenu à semer la zizanie chez ses adversaires.

 

- Maintenant, fini de jouer ! lança-t-il après quelques minutes de combat.

 

Lily et Takahashi reculèrent, légèrement pétrifiés par la peur. L’homme qu’ils avaient pris pour un simple chef d’armée, incapable au combat et se cachant derrière ses soldats s’était révélé être un combattant d’exception, à leur grand dam.

 

Au même moment, comme si le destin l’avait décidé ainsi, l’armée de Fukase recommençait à prendre le dessus sur la Garde royale, dans le champ de bataille que constituait le jadis magnifique forum animé de la ville de Kyôu. Le massacre recommençait. Les soldats tombaient les uns après les autres, impuissants face à une technologie si avancée.

 

Fukase se remit en garde. Ses deux adversaires en firent de même. Le trentenaire se lança donc vers eux, et attaqua Lily en premier. Arrivé à sa hauteur, il se baissa au niveau de ses jambes, et attaqua. Son sabre la blessa au niveau du mollet. Les jambes de la jeune cheffe ne tinrent plus, et elle s’effondra soudainement sur le sol. Immédiatement, l’homme se releva et se tourna vers Takahashi. Celui-ci brandit son katana devant lui par désespoir. Il était complètement dépourvu. L’adversaire frappa alors directement dans la lame de l’arme. Takahashi se retrouva en déséquilibre, et le commandant au costume blanc en profita pour lui asséner un coup violent dans la nuque, qui le rendit inconscient sur le coup.

 

Fukase avança alors vers son armée qui venait de prendre la victoire sur le camp ennemi. Le quartier noble était désormais en sa possession. Plus aucune résistance ne pourrait l’empêcher de mettre son plan en œuvre. Il se dirigea donc vers le Palais Royal, fier, traînant derrière lui son armée victorieuse. Sur le chemin, il croisa Leora.

 

- Ma chère, je croyais vous avoir perdue ? Qu’avez-vous fait ? demanda-t-il.

- Quelques petites choses à régler… Et puis, je me suis battue avec d’autres escadrons de l’armée !

- Très bien, résuma le chef calmement.

- Mais je ne voulais rater cela pour rien au monde

- Oui, l’heure est enfin venue… murmura-t-il, le Palais en vue.

 

***

 

Au Palais Royal, la Reine Luka se tenait, terrifiée, dans le fond de la salle du trône, en compagnie d’Alys et de Meiko, sa servante. L’adepte du Koryu inspectait régulièrement la porte d’entrée de la pièce, guettant l’arrivée d’ennemis.

 

Quelques instants plus tard, elle fut surprise par l’arrivée d’un quintet bien connu. Miku, Gumi, Yuma, Rin et Len pénétrèrent dans l’enceinte du château, paniqués, et demandèrent à entrer dans la salle du trône.

 

Alys s’exécuta, alors que la souveraine commençait à légèrement gémir, submergée par la pression.

 

A peine entrés, Miku lança:

 

- L’heure est grave. Nous avons perdu la ville. Je ne vois qu’une seule solution. La fuite… Elle se frappa de honte de prononcer ces mots.

 

Gumi et Yuma gardaient la porte d’entrée, alors que les jumeaux Kagamine se dirigeaient vers la Reine.

 

- Hâtez-vous, ma Reine. Nous n’avons plus de temps à perdre, dit Rin.

- Mais, je ne veux pas abandonner mon Royaume, et ses habitants, rétorqua-t-elle.

- Nous n’avons plus le choix. C’est cela ou la mort certaine. Retirons-nous dans l’espoir de reprendre notre ville par après, se résigna Miku.

- … D’accord…

 

Meiko s’empara d’une légère valise qu’elle avait préparée en cas de coup dur, et tous se dirigèrent vers la sortie, quand un immense ramdam se fit entendre à l’entrée du Palais.

 

- Luka, montre-toi !

 

Fukase venait d’entrer dans le Palais.

 

***

Publié dans Sekai

Commenter cet article

Hakuro-Kaoru 22/07/2017 15:04

Yeah, il sait se battre Fukase ! :p Décidément je l'aime vraiment beaucoup x)
Justement dans le chapitre précédent j'avais repensé à Lily et tout, je me demandais ce qu'ils devenaient ^^
J'aime beaucoup la scène des Kagamine vs les Genshine ^^ Surtout Rin qui apparait pour protéger Len <3 (Bon par contre vous êtes quittes maintenant, arrêtez de vous blesser je n'aime pas ça XD) Mais mes pauvres jumeaux qui se retrouvent tous seuls, ils doivent être si tristes et perdus, je veux aller les réconforter T_T
Ah oui, Kyo, Will et Yuu... Moi qui venait de dire que je voulais en savoir plus sur eux... Ils sont morts en fait ou juste hors d'état de combattre ? x)

Je me demande si Luka va réussir à échapper à Fukase. Et quel secret sur elle il va révéler. Vivement la suite ! :p

Jyôka Ryu 22/07/2017 15:40

Merci pour tes avis ;-) (j'ai tout lu avec attention^^)
Haha, ça tombe bien que tu aimes Fukase, j'avoue que j'aime bien écrire les méchants xD Et je voulais en faire un antagoniste charismatique, donc je suis content de voir que ça marche !
Je me suis dit que tu allais aimer la scène entre les Kagamine et les Genshine quand je l'ai écrite. C'est cool de voir qu'elle fonctionne aussi, parce que j'y ai réfléchi longtemps, et j'ai beaucoup hésité sur ce passage... Enfin, ce n'est pas encore fini avec tes jumeaux, ils auront encore leur place, j'ai encore prévu pas mal de choses avec eux (mais, je garde un peu de mystère...).
Non, Kyo, Wil et Yuu ne sont pas morts, juste hors du combat pour l'instant, ils vont finir par revenir (je ne pense pas que ce soit un spoiler, donc je peux encore dire ça...)
Ouf, et ça me rassure de voir que les lecteurs aiment les scènes de bataille, j'avais un doute sur leur efficacité. Ce n'est vraiment pas facile à rendre^^'

Par contre pour le reste, je te laisse la surprise pour le prochain chapitre x) Encore merci d'avoir lu tous les pavés xD